Depuis le 1er janvier 2013, avec la RT 2012, c'est "Bâtiment Basse Consommation pour tous" !

 

Pour réduire durablement les dépenses énergétiques, le Grenelle environnement a défini un programme de réduction des consommations énergétiques des bâtiments.

Une nouvelle reglementation thermique, dite RT 2012, a été mise en place.

Elle s'applique aux constructions neuves, aux extensions, et aux surélévations de bâtiments éxistants.

Dans le futur, l'objectif sera de construire des bâtiments produisant plus d'énergie qu'ils n'en consomment.

 

La RT 2012 comporte trois exigences de résultats définies par trois coefficients:

1 - Le Bbio ou Besoin bioclimatique conventionnel, exprime les besoins liés au chauffage, à la climatisation, à l'éclairage.

Un Bbio performant s'obtient  en optimisant le bâtiment, indépendamment des systèmes énergétiques mis en oeuvre .

Un bon Bbio, c'est des besoins énergétiques limités grâce à une conception réfléchie.

2 - Le Cep ou coefficient de Consommation conventionnelle d'énergie primaire, porte sur les consommations annuelles  ramenées au m2, liées aux cinq usages suivants: chauffage, climatisation s'il y a lieu, eau chaude sanitaire, éclairage, et auxiliaires tels que les pompes et ventilateurs.

3 - Le Tic caractérise la Température Intérieure conventionnelle, en période de forte chaleur. Sa limitation vise à assurer, en été, de part et d'autre, un bon niveau de confort et à éviter les surchauffes sans qu'il soit nécessaire de climatiser.

 

Le respect des exigences de la RT 2012 passe par la vérification des coefficients Bbio, Cep et Tic, par l'intermédiaire d'un calcul issu d'une étude thermique. 

 

Le test d'étanchéité à l'air est obligatoire, et découle de la RT 2012.

 

Il est réalisé en occultant les entrées d'air et bouches d'extraction du système de ventilation, et en mettant la maison en surpression et dépression.

Il permet de quantifier les entrées ou sorties d'air,  parasites.

Une bonne étanchéité à l'air,  concourt à la performance énergétique de la maison,  et au confort de ses occupants. Elle résulte de sa prise en compte, lors de la phase de conception, puis lors de sa mise en oeuvre, grâce à une bonne coordination des corps de métier.

Ce test doit être réalisé par un opérateur agréé par le ministère en charge de la construction.

C'est la premiere fois que la reglementation instaure, dans votre intérêt, un contrôle qualitatif de résultat.

 

 

 

 

En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin d'assurer le bon déroulement de votre visite et de réaliser des statistiques d'audience. En savoir plus...